Broderie #1

Bonjour !

Tricoter, filer, tisser, il ne manquait plus que la broderie pour me ranger définitivement dans la catégorie grand-mère.

Broderie raindrops

Oui MAIS ! Il y a sur Instagram une foule de brodeuses hyper talentueuses (Sarah Benning évidemment, Sew & Saunders) et à force de baver tous les jours devant leurs créations, l’envie d’essayer m’est venue ! C’est complètement différent du tissage mais aussi des petits carnets que j’ai pu faire. Ici, le motif est plus libre. Je n’ai pas la prétention d’apprendre les différents points, je me contente de remplir mon dessin ! Alors bien sûr, je dessine aussi bien qu’une vache parle latin. Je compte sur la mode du minimalisme et du naïf…

J’ai commencé par broder sur du lin, ce qui n’était pas la meilleure idée du monde, mon tissu étant assez transparent. La texture est quand même intéressante, mais je dois encore trouver comment mieux l’utiliser.

Broderie raindrops finie

Pour mon premier motif, j’ai préféré faire simple. La pluie ambiante aidant…

Maintenant que je maîtrise un peu mieux fil et tambours, je vais me lancer dans des dessins plus complexes, comme celui-ci, qui sera très coloré :

Dessin à broder

Merci les nappes du restaurant tibétain…

Pastel

Bonjour !

Un petit article très photos sur un tissage tout doux. Etsy regorge de trésors en matière de mèche et celle-ci m’avait tapé dans l’oeil.

Nuage pastel

Je voulais au départ des franges droites, d’une même longueur. Je ne sais pas par quel miracle j’ai réussi à avoir une diminution quasi parfaite. Finalement, ça atténue le côté nuageux sans être trop sec.

Nuage pastel 2

Nuage pastel 3

Tissage – Jouer avec la chaîne

Bonjour !

Tissage ouvert

J’ai récemment lu un livre sur l’art textile péruvien : Les textiles anciens du Pérou et leurs techniques par Raoul d’Harcourt. Je l’ai lu par curiosité, je m’attendais à quelque chose de plus « universitaire » que pratique, un regard historique, anthropologique… En fait, il s’agit d’une étude très précise de l’art du tissage, tressage et broderie, avec plein de schémas très intéressants du point de vue création !

Quelque chose en particulier a retenu mon attention sur l’art du tissage péruvien : il ne s’agit pas forcément au départ de dissimuler complètement le fil de chaîne. La manière la plus commune de faire un tissage moderne, c’est ce que d’Harcourt appelle le « reps » : un fil de trame qui couvre entièrement une chaîne plus fine. Seule cette trame constitue le motif et supporte le visuel. Pourtant, un peu à la manière du tissage de tapis, la chaîne peut être aussi, voire plus, importante que la trame. Cela permet une quantité d’autres approches esthétiques et techniques, que je pense explorer davantage à l’avenir.

Tissage ouvert 2

J’en parle ici car dans le tissage du jour, j’ai déjà laissé une plus grande part à la chaîne en coton. J’aime beaucoup l’idée de laisser des ouvertures et ce principe s’accordait à merveille avec ce projet, puisque je voulais mettre en valeur cette laine le plus simplement possible.

Tissage ouvert 3

J’ai naturellement laissé les boucles de la chaîne pendre au bord du tissage, cela donne un genre un peu brouillon, ici plutôt positif !